Flocon de neige agrandi 50 000 fois

 

791362364480818602

On dirait n’importe quelle pièce microscopique fabriquée par l’homme, ou l’échec d’une imprimante 3D, mais en réalité c’est l’œuvre de la nature. Sous certaines conditions, comme le givre, la neige se congèle formant de minuscules particules de gelée blanche. Si elles sont suffisamment minces, ces particules adhèrent aux structures géométriques d’un flocon de neige rompant sa formation habituelle. [Photo: Brian0918 sous licence Creative Commons]

Source: http://es.gizmodo.com/este-es-el-aspecto-de-un-copo-de-nieve-aumentado-50-000-1598210029

En Suisse, des types déguisés en buissons jettent les femmes dans des puits

Quelle que soit la façon dont vous occupez vos week-ends, il est très peu probable que vous vous déguisiez en buisson, que vous vous approchiez discrètement des femmes dans la rue et que vous les jetiez dans un puits.

À moins que vous n’habitiez Ettingen, un village suisse où de nombreuses femmes ont été victimes de cette mauvaise blague. C’est apparemment une coutume liée aux problèmes de fertilité. Elle est si étrange que la plupart des Suisses n’en ont jamais entendu parler : les hommes se couvrent de branches de hêtre, font semblant d’être des esprits de la forêt et chassent les femmes au hasard dans la rue. Ils les soulèvent et les plongent dans des fontaines et des puits à proximité.

Ce rituel, qu’on appelle « Pfingstblüttlern » (ne me demandez pas de le traduire, ça ne veut rien dire de toute façon) est apparu au 19ème siècle. « Nous ne savons pas exactement quand ça a commencé », a déclaré Constantin Stöcklin, membre de l’association de l’histoire culturelle d’Ettingen. Après un retour rapide dans les mœurs durant les années 1930, l’association a finalement relancé la coutume en 1976. Ce rituel est censé aider les femmes à tomber enceintes – même si je n’ai toujours pas compris pourquoi.

Par: Michel Schultheiss

Source: http://www.vice.com/fr/read/photos-rituel-suisse-pfingstbluttlern/161545

États-Unis: un ours photographié couché dans le hamac d’une maison en Floride

L’ours qui se repose dans le hamac. Photo: Reuters

 

Le propriétaire de la propriété, Vincent James, dit que l’animal s’est hissé et « s’est allongé comme s’il était un touriste ».

Au début quelque chose lui a fait peur, mais quelques instant après il est retourné vers le hamac », raconte James.

L’ours est resté pendant 20 minutes avant de retourner vers la forêt.

Les rapports indiquent que l’animal avait été vu faisant les poubelles dans le quartier les jours précédents.

Le photographe local Rafael Torres a suivi l’ours et a réussi à le photographier à 20 mètres de distance environ.

Le propriétaire de la maison a décidé de retirer le hamac après l’incident provoqué par cet intrus très particulier

Traduit de l’article: http://www.lanacion.com.ar/1698344-eeuu-fotografian-a-un-oso-acostado-en-la-hamaca-de-una-casa-de-florida